dimanche 27 juin 2021

Au pays du cuivre à Durfort

La journée au départ de Durfort (Sud du Tarn) s'annonçait plutôt mauvaise question météo. Après quelques échanges téléphoniques avec les participants du jour, tout le monde était néanmoins partant pour venir à cette sortie et découvrir un bel endroit au pied de la Montagne Noire : la montagne de Berniquaut. Et ils ne l'ont pas regretté !


Fin prêt pour la montée vers la crête de Berniquaut - tranquille - une simple formalité pour mon petit groupe dont je sentais un besoin fort de se défouler les gambettes - un bravo tout particulièrement à Clélia. Certains ont même pris des raccourcis, histoire d'affronter quelques pentes plus courtes mais plus raides ! Une fois arrivée à la crête, quelle belle récompense pour tous, avec cette vue imprenable, d'un côté vers Sorèze et le Pays de Cocagne, et de l'autre côté vers la profonde vallée du Sor, où s'est établi le petit village de Durfort chargé de tant d'histoires et de traditions. Nous avons été accueillis par un vent incroyable là-haut mais personne ne s'est envolé ... Nous avons eu la chance de voir 2 vautours à trente mètres au dessus de nos têtes, des images de nature sauvage bien agréables à observer, ce qui a ravi Florian et Clélia, les 2 enfants présents à la sortie.

Après avoir visité les vestiges de l'ancien oppidum et vu une des plus grandes carrières de la région (exploitation de la dolomie), la pluie pointant son nez, direction vers une des nombreuses grottes du secteur pour le pique-nique - histoire d'être à l'abri durant la pause déjeuner. Après le repas qui s'est fini avec le café et une tarte multi-fruits apportés par Alexis et Aurélie, nous étions prêts pour la descente dans les bois et le retour vers la vallée, retour agrémenté par l'observation d'une mystérieuse pierre à cupules.

La fin de la journée s'est accompagnée de la belle et intéressante visite guidée du musée du cuivre à Durfort, menée en toute maîtrise par le maître des lieux qui nous a tout expliqué de l'histoire du village artisanal de Durfort et le travail du cuivre.

Très belle journée de convivialité avec le CE toulousain de l'ASMA

Vivre ou revivre cette journée en image grâce à ce diaporama ICI.

lundi 14 juin 2021

Au pays du pastel à Magrin

Nous étions une bonne douzaine de personnes à se retrouver aujourd'hui pour aller à la rencontre d'un territoire, témoin de l'épopée de la culture du pastel : le pays de Cocagne. Pour en savoir un peu plus sur cette plante et son histoire, direction le petit musée de Magrin, le seul musée en France qui est consacré au pastel. La visite est rondement bien menée par la maîtresse des lieux qui nous a tout expliqué de ce vaste sujet, et ceci de façon très ludique.

A noter que ce musée se trouve dans un magnifique château restauré par ses propriétaires, classé aux Monuments Historiques, et qui date au moins du début du XIIIème siècle.

Après cette visite, nous avons pris le chemin vers la voie "romaine" reliant les 2 villes de Lavaur et de Puylaurens. Nombreuses orchidées sauvages ont égayé notre journée parmi une végétation très diversifiée et intéressantes à tout point de vue. L'escalaphe soufré a bien voulu prendre le temps de se faire observer, tandis que le rossignol s'égosillait pour montrer qu'il était encore bien présent dans les haies parfois bien touffues. Enfin, la nature peut nous réserver de belles surprises avec ces jeunes fauconneaux (de crécerelles), portant encore leur duvet blanc qui nichaient au dessus de la porte d'entrée d'une maison en pierre. Autre observation bien plaisante : le grand paon de nuit (le plus gros papillon d'Europe puisqu'il peut atteindre une taille de 20cm), immobile sur l'écorce d'un arbre, et si mimétique qu'il a fallu être fin observateur pour le voir et l'admirer. Bravo à Florient, 13 ans, qui a fait cette magnifique observation.

Tous les participants furent ravis de cette journée alliant la marche, la nature et la culture, facilitée par une météo idéale.

Petit aperçu de cette journée grâce à cette sélection photos : cliquer ICI