dimanche 26 janvier 2020

Raquettes à neige dans la montagne vicdessossoise

Comme chaque année, Nicolas organise le traditionnel week-end neige de l’ASPF-section randonnées sportives - un comité d’entreprise de Castres. Cette année, j’ai eu le grand plaisir de l’accompagner. Ma foi ! 2 accompagnateurs pour 13 personnes – sécurité assurée !

Question enneigement, on a eu de la chance. Malgré le redoux, la neige fut là et nous avons pu passer 2 belles journées, raquettes aux pieds.









Nous nous sommes tous retrouvés le vendredi soir au gîte du Goulier avec repas façon auberge espagnole. Et quel repas ! Le week-end démarrait fort en termes de convivialité et gastronomie. Il y eu même les bulles, histoire de fêter la retraite de Brigitte. En fin de soirée, le jeu du Tim's Up, mené de main de maître par Nicolas a permis à ceux qui n’étaient pas encore fatigués de terminer la soirée de façon hyper sympathique.

Après des petits déjeuners bien copieux servis au gîte, nous avons réalisé deux belles et plaisantes courses en raquettes au départ de la petite station de ski du Goulier. Pour la 1ère journée,  nous avons abordé la longue montée vers la crête d’Esplars tandis que lors de la 2ème journée, la randonnée nous a permis d’emprunter un petit tronçon du GR10 (grande traversée des Pyrénées, de l’Atlantique à la Méditerranée) jusqu’au col de Grail. Sous un soleil plutôt timide et une température frisquette, personne n’a éprouvé de difficulté particulière. Entre forêts et grandes étendues blanches, épicéas et sapins, traces de chevreuils et crottes de grand-tétras, c’est une découverte à chaque instant. Arrivés au pied du pic de Sarrasi et d’Endron, la vue relativement dégagée là-haut nous a permis d’observer le massif de Tabe avec son pic St-Barthélémy, ainsi que la fameuse carrière de talc de Luzenac. Les pauses pique-nique en sommet de crête ou en lisière de forêt ont été largement appréciées, entre les vins (chauds et froids !) et les douceurs biscuitées et chocolatées accompagnant formidablement bien le thé et le café.
Les différentes joutes de boules de neige et les discutions animées ont rythmé ces 2 jours de pleine nature, faisant quelque peu oublier le vent froid qui nous soufflait par intermittence au fur-et-à-mesure de nos déplacements.

Je n’oublie pas le très bon moment qu’on a passé à visionner un reportage en photos et en musique - souvenirs des 3 dernières années de rando avec l’ASPF - concocté par Nicolas, quel travail de montage gigantesque ! Enfin, chacun a pu savourer la délicieuse raclette, au menu du repas du samedi soir.

Découvrir ou redécouvrir la montagne vêtue de son manteau blanc … marcher dans la neige le temps d’un week-end … beaucoup de moments et de bonheurs partagés.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire